Publicités

Tamanta voce …

jacky micaelli

L’une des grandes voix féminines de la Corse s’est éteinte et l’univers virtuel d’internet     lui a rendu hommage à l’unisson. Pionnère féminine des Polyphonies Corses, elle avait cultivé la terre avant de choisir le chant comme chemin. « Dans mes serres, en faisant mes cultures, mes semis, j’ai toujours chanté, tout en sachant que j’allais un jour me lancer dans cette voie » . Formée au chant par Jean-Paul Poletti, cocréateur de Cantu U Populu Corsu, formation pionnière du renouveau de la musique corse et d’un mouvement de prise de conscience politique et culturelle qui se développe au début des années 1970 sur l’île, elle débute sa carrière en 1986 avec la parution d’un premier 45-tours, après qu’elle se soit distinguée dans un concours de chant organisé par Radio France. Sa participation à la création en Corse de Gesù al Sepolcro, un oratorio du compositeur italien Giacomo Antonio Perti (1661-1756) lui vaudra d’autres louanges et l’occasion de se produire à la Fenice de Venise (1988) et à la Scala de Milan (1990). En 1992, le public la découvre sur la scène du Grand Rex, à Paris, aux côtés de Jacques Higelin. Elle chante alors depuis trois ans au sein de Donnisulana, le seul groupe féminin de polyphonies corses, à l’époque, une aventure éphémère mais une belle rencontre avec Agata Luciani.

Elle aimait parler, de ses rencontres, de sa terre et de ses voyages, avec un certain humour. « Je me rends compte en voyageant que je retrouve toujours un bout de ma Corse, et dans mon pays, je vois souvent un bout d’ailleurs. Chez nous, à un virage près, on change carrément. On peut se retrouver à Bethléem, au Canada, en Grèce… A l’inverse, par exemple, quand j’ai été au Japon, dans l’île de Sado, je ne pouvais pas être émerveillée par la beauté du lieu, parce que chez nous, à la sortie de Bastia, il y a des plages aussi belles.  

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Top
%d blogueurs aiment cette page :