Publicités

La guerre des prix…et nous !

Ce graphique paru dans Corse-Matin du 18/08/2018 interpelle !

Quel est le but de ce message ?

Pourquoi jouer  sur les astérisques et les caractères minuscules pour dissimuler les détails de la comparaison et apparaître sous le meilleur jour ?

La publicité comparative est certes pas nouvelle mais jusque-là, cette publicité se limitait à comparer des produits de marques et des produits de distributeurs. Aujourd'hui, ce côté global et plutôt frontal n'annonce  rien d'intéressant.

Si Le but de ces messages est de  produire un «effet de masse» , et en autres termes, donner l’impression que tous les produits d'une enseigne sont moins chers, c'est nier le comportement du consommateur qui s'attache aux prix, à la proximité et à la qualité.

Phone-Interview-Tips.jpg

« Quand je me fais une sauce bolognaise maison, c’est quand même un peu  plus cher que la version achetée au supermarché ! Même chose quand je me fais une quiche lorraine, c’est plus cher en version maison…

Quand je fais du fait maison, je suis obligé d’acheter des vrais produits : de la vraie viande hachée, de la vraie huile d’olive Corse, des vraies tomates, du vrai ail, des vrais lardons, du vrai fromage…
La version industrielle, elle, peut utiliser des produits arrangés: huile neutre une goutte d’huile d’olive, concentré de tomate, de la viande emballée, fromage artificiel…

Descendre du village pour payer moins cher la version industrielle, non merci ! j’achète ici, sur le marché, à droite à gauche, j’économise ma voiture et je n’achète que ce dont j’ai besoin, pas en plus…les vieux avant, ils ne gâchaient rien ! »

(Marie-Dominique I…propos recueillis par téléphone)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Top
%d blogueurs aiment cette page :