Pò serva! Des informations avant d’acheter un véhicule d’occasion

En 2016, la DGCCRF, une administration chargée de la répression des fraudes relevant du ministère de l’Économie, a annoncé avoir relevé des fraudes mineures ou graves dans près de la moitié des 1 471 commerces d’automobiles d’occasion qu’elle avait inspectés. Pour rassurer les acheteurs, le ministère de l’Intérieur vient de lancer le site HistoVec, qui doit permettre de connaître l’historique du véhicule vendu. Le propriétaire est invité à y entrer son identité, la plaque d’immatriculation de son deux-roues ou de sa voiture et un numéro figurant sur la carte grise. Il a alors accès aux informations officielles sur le véhicule, comme sa situation administrative – pour savoir s’il a été mis en gage ou volé –, la date de sa première immatriculation, le nombre de propriétaires qu’il a eus et les sinistres éventuels ayant nécessité des réparations contrôlées par un expert en automobile. Il lui est alors possible de transmettre ces informations à l’acheteur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.