Deux fois moins de temps de parole pour les femmes dans les médias

Les femmes parlent deux fois moins que les hommes à la radio et à la télévision française. Elles n’ont eu que 32,7 % de temps de parole à la télévision et 31,2 % à la radio en moyenne entre 2010 et 2018, même si cette proportion a augmenté ces dernières années. C’est le résultat d’une étude publiée aujourd’hui par l’Institut national de l’audiovisuel (INA), un établissement public. Celle-ci a été réalisée grâce à une intelligence artificielle ayant analysé plus de 700 000 heures de contenus diffusés sur 21 stations de radio et 22 chaînes de télévision, soit le « plus gros volume de données jamais analysé au monde » selon l’INA. Un logiciel d’analyse acoustique créé pour l’occasion a localisé les prises de parole au sein des extraits multimédias disponibles dans les archives de l’INA et a déterminé le sexe des locuteurs. L’intelligence artificielle avait été entraînée à distinguer les voix d’hommes et de femmes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.